1. Finalités générales



La finalité essentielle des travaux du C.C.E. tient à sa genèse.

L'origine du Centre est en effet liée à un constat de carence dans la formation générale et professionnelle, dont il résulte une incapacité de comprendre un événement dans sa complexité et d'avoir une vue d'ensemble, indispensable à l'élaboration d'un projet. On s'accorde à reconnaître le caractère nécessaire de la formation générale pour donner un sens à sa vie, exceller dans la profession, mais aussi pour comprendre les mutations du monde contemporain et y participer en citoyen éclairé.

Cet objectif s'est doublé d'une préoccupation plus spécifiquement européenne à savoir :développer et renforcer le processus d'intégration et la cohésion de la nouvelle composition de l'Union Européenne.
Cette cohésion suppose l'émergence dans les sensibilités et les consciences d'un sentiment d'appartenance à une communauté de destin et à un projet commun. C'est ce sentiment qui fonde l’identité et la citoyenneté européenne dont l'essence même est la culture.

Portrait d'Erasme exécuté au fusain par Albrecht Dürer (1520).

2. Objectifs



- Elaborer un patrimoine culturel, une mémoire alternative qui reprend à la fois le fonds commun et les diversités régionales et nationales de l’Europe ;
- Elever et promouvoir le niveau de compétence des européens ;
- Elargir et affiner leur conscience historique et civique.

3. Les moyens



Pour atteindre ces objectifs, il convient de donner aux citoyens les moyens de s'approprier les compétences nécessaires à la compréhension des événements en cours.

Le Centre a donc élaboré des méthodologies spécifiques destinées à construire une vision transversale pan-européenne, interculturelle et interdisciplinaire des événements majeurs qui font la trame de l’histoire de notre continent
Ce travail s'inscrit dans un projet d'ensemble qui suppose un effort important de systématisation et de rigueur : une triple réflexion sur la composition, les contenus et les méthodes.

Cette démarche fait l'originalité du projet qui, contrairement aux institutions conventionnelles, abandonne la formation traditionnelle par discipline et par pays pour privilégier une distribution synchronique par séquences de dimension européenne mieux adaptée aux besoins des jeunes et du grand public.
Cette dynamique est unique en Europe, elle est transposable partout.